Marie Gillain retour sur une Belge pas si candide

Voilà deux ans que robe de cocktail Marie Gillain n’avait pas montré son joli minois sur grand écran. Après une brève apparition dans « Coco avant Chanel », la Belge revient, tête d’affiche cette fois de la nouvelle comédie de Philippe Lioret : « Toutes nos Envies ». Un film dans les salles le 9 novembre prochain. Un come-back donc pour Marie Gillain qui en plus d’avoir déserté le cinéma, boude également les soirées mondaines. Plut?t de ces stars qui privilégient les tapis rouges des festivals ou des premières, Marie Gillain n’est pas discrète pour autant. C?té style notamment. Celle qui a été repérée dans « Mon père ce héros » aux c?tés de Gérard Depardieu a toujours cultivé une certaine audace sous les projecteurs. En 2000 déjà, elle s’essaie à la transparence mais reste raisonnable robe de soirée longue avec des dessous de robes très opaques. 2003, changement de cap. Marie Gillain ose la coupe à la gar?onne. D’abord très rétro, elle féminise ensuite son nouveau look à grand renfort de décolletés au nombril. Une période brutalisée par des apparitions d’un go?t douteux, la silhouette floutée dans des tuniques XXL. Un style ultra-bobo qu’elle tra?ne avec le temps, grande adepte du béret à l’époque. Il faudra attendre 2009 et la naissance de son deuxième enfant pour voir son vestiaire dépoussiéré. Ceinture corset, veste lamée, lingerie apparente ou petite robe noire bien taillée, celle qui a longtemps été comparée à Virginie Ledoyen se transforme en femme, plus moderne, plus sophistiquée tout en gardant cette beauté brute qui a fait et fait encore son succès aujourd’hui. Un atout qui lui a valu le statut robe de soirée rose d’Ambassadrice Lanc?me en 1998.

Laisser un commentaire